Image Image Image Image Image

Errances – Exposition Anaïs au Theaterstuff

Exposition Anaïs au Theaterstuff

Par Rich Audry

C’est sous le pseudonyme d’Anaïs que Michèle Frank expose à la Theaterstuff ses réalisations récentes sur toile et sur soie.

Elle appelle ses combinaisons nuagistes, “errances” et obtient ses effets en déposant les couleurs sur le support en condensations tourbillonnantes et en traînées gestuelles. Ainsi ses étendues s’emballent et dans l’entassement des compositions rythmiques apparaissent des taches, et des traces d’un bleuf oncé qui s’éclaircit sous l’effet du vert glauque, rose pâle, jaune citron et blanc cassé.

La palette et la spatule ont l’air tourmentées, et pourtant, c’est une sereine quiétude qui se dégage de l’ensemble et qui montre que les différentes productions ne sont en fin de compte que la recherche d’un heureux équilibre entre le ciel et la terre, entre les poussées abstraites et les forces concrètes.

Le tout est comme un lac aux images virtuelles où, à partir d’une rive, s’effectue une plongée dont la résonance se propage d’onde en onde. Et la cadence qu’impose le geste au pinceau de restituer la respiration du réel, de maîtriser la dialectique du fini et de l‚infini et de faire surgir des scènes vivantes du sein d’une vision totalisante .Sur la soie les couleurs sont plus paisibles, plus décoratives et leurs interprétations, s’il y – en a, sont d’une facture plus savante. Se constituant elles aussi en paysages imaginaires, elles sont d’une étrange finesse dans leur structure, parce que d’une souplesse qui, débouche sur, une douceur attrayante.